Si on applique la mentalité d’hier pour relever les défis d’aujourd’hui, on est voué à l’échec. Ce serait comme faire la guerre aujourd’hui avec les armes des siècles passés. Pourtant, c’est exactement ce que font les chefs d’entreprise à travers le monde. Ils adoptent la pensée commune du secteur sur le leadership, et se considèrent comme des patrons au sommet d’une hiérarchie. Ils recherchent les profits et n’ont d’yeux que pour le résultat net. Ils prennent toutes les grandes décisions, donnent des ordres directs aux salariés, et utilisent salaires et primes pour motiver le personnel.

Ils fonctionnent ainsi parce qu’ils croient que c’est ce qu’il y a de mieux pour l’entreprise. Mais ils se trompent.

La théorie qui sous-tend le leadership classique trouve ses origines au début du XXème siècle, à l’époque où l’ingénieur Frederick W. Taylor écrivait un livre révolutionnaire : Les principes de la gestion scientifique. En décrivant des techniques pour améliorer l’efficacité de la production de masse, ce livre n’a pas seulement changé le travail en tant que concept – il a aussi changé le monde. Depuis lors, ce mouvement est connu dans le monde entier sous le nom de taylorisme. Mais il a 100 ans!

Les temps ont changé. Un travailleur n’est plus une simple paire de bras sur une ligne de production ou dans un bureau. Les dirigeants ne trônent plus, incontestés, derrière des bureaux en acajou. L’information au sein d’une organisation ne va plus seulement de haut en bas. L’élaboration de nouvelles idées n’est plus l’apanage des départements de recherche et développement. Et la prise de décision n’est plus l’apanage de groupes de cadres confinés dans leur bureau. Les entreprises ne sont plus contraintes par ces limites.

Il est donc temps de passer à autre chose. Et cette autre chose, c’est unboss (littéralement : « non-patron »). Pour l’instant, Unboss n’est que le titre d’un livre, mais bientôt, cela deviendra un mouvement pour une meilleure gouvernance, une plus grande transparence des organisations, une plus grande participation, moins d’exclusion, plus d’innovation et moins de temps mort. Au bout du compte, cela donnera un monde meilleur.

Le concept comprend trois composantes principales:

  • Unboss, le nom de ce nouveau mouvement.
  • Un unboss, le contraire d’un patron.
  • L’unboss, processus par lequel on transforme une organisation traditionnelle pour mieux répondre aux objectifs de celle-ci ; une organisation qui soit plus durable et à laquelle on ait ainsi plus envie d’appartenir.

Au cours des prochaines décennies, le concept de travail sera sujet à des changements fondamentaux. La quasi-totalité de la planète est désormais reliée par les médias sociaux, et l’arrivée de ces derniers a changé la face de secteurs entiers. Nous pouvons maintenant franchir des frontières auparavant infranchissables – frontières fonctionnelles, frontières hiérarchiques, frontières d’entreprises, frontières professionnelles, et frontières nationales et continentales. Et les jeunes qui se lancent dans la vie professionnelle ont des perceptions du travail, des cadres et des entreprises complètement différentes de celles que vous aviez lorsque vous avez obtenu votre premier emploi. Il n’est pas possible d’ordonner à cette nouvelle génération de travailleurs de faire des choses qu’ils ne comprennent pas ou dans lesquelles ils ne voient aucun sens. Les hiérarchies ont été cassées et la communication franchit les frontières.

Ces changements ont créé un bouleversement, ce qui nous force à changer la façon dont s’effectue le travail. Pour résoudre ce problème, nous avons créé unboss.

Les 10 principes d’unboss:

  1. Se concentrer sur l’objectif plutôt que le profit.
  2. Dissoudre la hiérarchie ancienne et encourager tout le monde à travailler ensemble.
  3. Transformer l’entreprise en un réseau social illimité.
  4. Devenir un cadre de travail exceptionnel pour attirer les talents.
  5. Se mettre à l’écart et laisser les employés prendre les initiatives.
  6. Transformer les clients en partenaires et en défenseurs de votre cause.
  7. Se débarrasser des échelles salariales rigides et des systèmes de primes – ainsi que des employés égoïstes qui s’intéressent à ces choses-là.
  8. Impliquer des personnes extérieures à l’entreprise – y compris dans la recherche et le développement.
  9. Tolérer les erreurs et en parler ouvertement.
  10. Renforcer le dialogue dans toute l’organisation grâce aux médias sociaux.

Pourquoi faire d’unboss votre projet?

Pensez à Apple, Google et LEGO. Ces entreprises sont devenues des fleurons de leur secteur et ont littéralement balayé leurs rivales. La raison ? Elles ont un objectif. Certes, elles essayent de devenir leader du marché dans leur secteur et de réaliser un chiffre d’affaires de plus en plus gros ; mais elles essayent aussi de changer les choses dans leur domaine – dans la société. Elles se concentrent intensément sur leur objectif pour atteindre un objectif plus grandiose.

Est-ce que votre entreprise a un but ? Si non, il faut en trouver un. L’avenir appartient aux entreprises qui sont capables d’identifier un objectif clair et d’en faire leur métier de base.

Pourquoi lire ce livre?

Le changement ne se produit pas de lui-même. Il faut une longue lutte pour remettre en cause un système ancré et bien établi. D’aucuns disent que c’est impossible. Nous croyons que c’est possible et nous avons décrit, étape par étape, comment on peut y parvenir. On peut changer les choses là où on est. Et quand nous mettrons en œuvre le changement à grande échelle, nous pourrons changer la situation dans son ensemble. Ce sera une révolution.